Skip to content

Luxe: rencontre avec Véronique Descoust à Baccarat

(© LC)

– Arrière-petite-fille du fondateur Jules Vessière, aujourd’hui dirigeante de Vessière Cristaux, estimez-vous que l’héritage de cette enseigne rime avec la transmission de la passion pour la cristallerie ?

Oui ! Depuis 1882, les générations se succèdent. La maison familiale étant située au-dessus du point de vente, nous sommes dans le monde du cristal depuis tout petit.
Je dirais même qu’il y a une sorte de respect pour nos ancêtres Vessière, qui nous force à continuer et à développer notre commerce.
Quel plaisir de découvrir chaque année les nouvelles collections ! Et d’aller à la découverte de petits artisans.

– Quelle touche personnelle avez-vous apporté à cette maison centenaire ?

Tout simplement la digitalisation de notre activité. Notre site e-commerce représente une part importante de notre chiffre d’affaire. Cela nous permet d’atteindre des clients du monde entier!
Mettre en avant le savoir-faire traditionnel français avec les outils d’aujourd’hui. C’est ici le réel point de départ de notre nouveau modèle.
Cependant, nous désirons absolument garder l’âme et les traditions de notre maison.

– Le rachat de la cristallerie Baccarat par un fonds chinois a-t-il
eu un impact sur l’activité? Sur l’image du cristal ?

Non, le savoir-faire restera à Baccarat. Baccarat est la maison de luxe qui possède le plus grand nombre de meilleurs ouvriers de France, pas facile de les délocaliser. De plus, le capital (fours, etc.) a un coût très élevé.
Le rachat est plutôt un bon point, Baccarat avait été acquis par un fonds de pension américain, aucun investissement n’était réalisé.
Très peu de nouveautés, quasiment aucun développement sur le marché français …
Le rachat par le groupe chinois (NDLR: Fortune Fountain Capital) devrait relancer la machine (des investissements devraient être réalisés), avec surement des embauches à la clé. Le marché Asiatique est très friand de luxe, la croissance de Baccarat devrait être importante. J’étais il y a peu à Chengdu (Chine), deuxième ville pour la consommation de luxe. À ma surprise, aucune cristallerie présente, alors que tous les grands noms du luxe se côtoient. Le marché chinois tout comme japonais devrait être un accélérateur de croissance. Je n’ai jamais vu un pays aussi consommateur de luxe …

– Comment se porte la cristallerie en France ?

Les résultats sont bons. La cristallerie Lalique se développe particulièrement bien. La Maison a fait le choix de la diversité. Art, joaillerie, parfum, hôtel restaurant, ainsi qu’un très beau musée, le cristal ne représente plus que 40% du CA.
La Maison Daum est dans une moins bonne dynamique, leur passage à la digitalisation s’est fait très tard. Avec un e-shop et une présence sur les réseaux sociaux réalisés très récemment.

– Avez-vous des projets pour 2018 ?
Nous désirons nous développer à l’international. Cela passe par la mise en place d’une version en « .com » avec un gros travail de référencement. Nous faisons par ailleurs nos premiers pas sur la marketplace Amazon.
En effet, nous sommes présents sur plusieurs groupes Facebook de créateur verrier.

– Etes-vous ouverte aux créateurs émergents ?

Notre dernier artiste est Guillaume Rude, artisan verrier de Saint-Louis, qui nous propose des sulfures uniques.

– De la faïence de Lorraine aux produits de cristallerie, vos articles et créateurs sont diversifiés. Cela crée-t-il une émulation, suscite-t-il des vocations, au sein de jeunes artisans?

Il y a beaucoup de curieux, c’est vrai. Nous dirigeons les personnes intéressées vers le Cerfav, centre européen de recherches et de formation aux arts verriers. Le Cerfav y offre toutes les infrastructures techniques nécessaires au plein épanouissement des artistes. Une véritable plate-forme multi-techniques.

-A quoi ressemblera la vitrine de Noël? Pensez-vous à un thème en particulier?

Noël 2017 sera décliné à travers le thème du Gold. Les nouveautés nous offrent du lustré or, de l’ambre. Autrement dit, des couleurs vives et chaudes !

INTERVIEW REALISEE PAR LC.

2 Comments

  1. Tremendous issues here. I’m very satisfied to peer your article.

    Thank you so much and I am having a look ahead to
    touch you. Will you please drop me a e-mail?

    • Hi,
      You can follow us as a new suscriber. Thank you.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: