Skip to content

Une journée comme une autre

– Faut-il s’en réjouir, ou déplorer l’existence de cette journée commémorée chaque année, depuis un siècle? Journée de la femme pour les uns (les profanes), journée internationale des droits des femmes, le 8 mars, pour un public plus averti.
Quelles avancées, quels progrès sont-ils réalisés, en termes d’égalité salariale, de perspectives de carrière post-maternité, de droit à disposer de son corps?
– Qu’attendre de cette année 2017? Dans le monde, nombre de voix conservatrices s’élèvent pour remettre en cause l’avortement. Au Texas, une loi permet désormais aux médecins de mentir en toute impunité, pour dissimuler une anomalie fœtale aux futurs parents, sous couvert d’éviter un avortement.
Pour l’heure, en France, nous en sommes loin, et il faut s’estimer heureux de l’adoption en nouvelle lecture de la proposition de loi relative à l’extension du délit d’entrave à l’IVG par l’Assemblee nationale.
A l’approche des présidentielles 2017, toujours pas de parité dans le profil des huit candidatures dont deux seulement sont féminines.
Mais le plus inquiétant est ailleurs. Hier, au mépris total des droits des femmes, le député Denis Baupin, accusé de harcèlement sexuel, non content du classement sans suite de l’affaire (les faits étant prescrits) a donné l’estocade finale: se posant en victime, il porte plainte contre Europe Écologie Les Verts et contre les plaignantes. Collaboratrices parlementaires potentielles, s’abstenir…A proscrire, même. Cela tombe bien, c’est un homme qui occupe ce poste dans sa circonscription…A l’heure où d’aucuns réclament davantage de moralisation de la vie politique, il est temps d’élargir les contours de cette requête au-delà de la sphère des finances publiques. La morale appliquée aux mœurs, personne n’en parle.
Bonne journée du 8 mars, ce jour comme les autres !
LC

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: