Skip to content

Mardi gras, mercredi “maigre”, carême, fashion week: cinquante nuances de coutumes


– Cette semaine, l’agenda des festivités chrétiennes, populaires, couturières, est chargé pour ne pas dire lourd: dans l’ordre chronologique, Mardi gras pour bien commencer (notez la typographie appropriée). Ce jour marque la fin de la semaine des sept jours gras, autrefois appelés “jours charnels”. Cette date remonte au temps des Romains. La fête s’appelle alors “les Calendes de mars”. Les Romains célébraient le réveil de la nature par des rites agraires, les interdits ne l’étaient plus, et les déguisements, autorisés. Pour l’Eglise catholique, Mardi gras est un jour de fête, à la veille de l’entrée en Carême, le mercredi des Cendres. Les plus fidèles catholiques pratiquant respectent toujours cette tradition qui impose quarante jours de jeûne et d’abstinence s’achevant le dimanche de Pâques.
Les plus jeunes sans accent circonflexe, ont entamé ce Mardi gras comme une journée carnavalesque, haute en couleurs. Ode à la joie de défiler parés de leurs plus beaux atours: ici une fée, une princesse, là un pirate ou un chevalier de la Table Ronde, et même Superman… Ah! La magie de la petite enfance! Qui seule, sait les réunir en se jouant bien des couloirs du temps…
– D’autres, devenu(e)s de grands enfants, ayant vu fondre leurs joues rebondies (et tout le reste du corps aussi), défilent (déguisés ?) pour donner le coup d’envoi de la fashion week parisienne. Emaciés, les mannequins, dites-vous? Aucun n’a célébré Mardi gras. Tous, sont prêts en revanche, pour le mercredi des Cendres, jour où nous autres, sommes censés faire une pause détox en quelque sorte…Que dis-je, un choc brutal! Surtout au lendemain d’un mardi résolument gras, où les crêpes, beignets et bugnes auront défilé en toute impunité…On ne vit qu’une fois.
LC

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: