Skip to content

La Cheese week de Paris à New York

– Si la Fashion week déroule son tapis rouge du Grand Palais au Ritz, la Cheese week s’attable à l’InterContinental Paris Le Grand. Lundi, la 2e édition du Cheese day a investi son luxueux salon Opéra, salle de bal la plus illustre du Tout-Paris. Chef d’orchestre de la manifestation gastronomique, Jean-François Hesse, directeur général de l’agence Transversal, avait convié la crème des fromages de France et du monde, venus bien accompagnés des plus grands vins et spiritueux.
Saveurs, terroirs et textures se sont déclinés à travers un large plateau de plus de 200 fromages de France, de Suisse, d’Italie et Lituanie. A leurs côtés, pas moins de 50 vins et spiritueux exposés.
Caprice à deux, dégustation solo, master class ou wine blind test? Rien ne sert de résister à la tentation, mais à condition de s’y adonner, palais, corps et âme, avec modération. Ce fut sans doute mission accomplie, pour les 1500 visiteurs que ce Cheese day -prolongé en Cheese night- a attirés.
Toute la semaine, hasard ou clin d’oeil du calendrier évenementiel, pour précéder “mardi gras”, les établissements partenaires en France, mettent à la carte et à l’honneur, le fromage. Comme à Bordeaux, entre autres adresses, à La Grande Maison (Pierre Gagnaire et Jean-Denis Lebras), à La Fromagerie de Pierre. A Paris, la Cheese week verra défiler le plus savoureux casting laitier sélectionné par les maîtres affineurs, du Café de la Paix à la Table d’Hugo Desnoyer ou encore chez Guy Savoy et bien d’autres chefs de renom…Simultanément, les fromages français seront mis à l’honneur toute la semaine aux Etats-Unis, de New York à la Californie en passant par Philadelphie.
LC

Rencontre avec le créateur du Cheese day Paris, Jean-François Hesse.

(photo DR)

– Songez-vous à élargir les frontières fromagères de la prochaine édition? Sera-t-elle plus internationale?

Oui, je l’espère mais c’est un énorme boulot ….

– Quels ont été les publics de cette édition? Restaurateurs? Particuliers amateurs de fromages? Distributeurs?

Tous, plus des journalistes et bloggeurs.

Le cheese day organisé hier et déjà l’an passé, est-il à l’origine des manifestations qui ont lieu cette semaine (à New-York, notamment)?

Oui à 100%

– Le “french paradox” est-il un mythe ou une réalité? Quid du comportement des consommateurs de fromages en France ?

Une réalité (rires). En ce qui concerne les consommateurs de fromages en France, je n’ai pas de données .

– Cette édition a-t-elle permis de faire mieux connaître du public, des spiritueux et fromages en particulier?

Oui, nous avons un spectre très large qui va de l’industriel en passant par de grandes marques internationales, mais aussi par la jeune start-up comme les nouveaux fromagers et les petits fromagers comme les chèvres Alain Jousseaume ou l’Etivaz AOP .

– Qu’est ce qui intéresse le plus le public: les dégustations ou les master classes?

Les deux, mais en fait surtout les dégustations croisées.

Propos recueillis par LC

(©LC)

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: