Skip to content

Grand cru automnal de prix (littéraires)

Fémina, Médicis, Renaudot, Interallié, grand prix du roman de l’Académie française, Goncourt, Flore. Et pour finir l’année, le prix Décembre sera décerné au cours du mois éponyme.
9782246861898-001-x_0legarconbando-l-572140prix Fémina (essai)img_0977img_0978img_0979img_0990

-Une bonne dose d’écrivains, des tonnes de pages à avaler, un régime riche en lectures pour une sélection drastique parmi les livres de l’année. C’est la mission des jurys insatiables, chaque automne, afin de décerner ce précieux sésame qui fait les beaux jours de l’éditeur et de l’auteur primé.
Cette fois, le grand prix de l’Académie française vient d’être attribué à Adélaïde de Clermont-Tonnerre pour son deuxième roman. Une surprise pour cette journaliste qui déclarait, il y a peu, “je pensais que je n’étais pas capable d’écrire”. Son roman publié chez Grasset, “Le dernier des nôtres”, a été élu par les jurés dès le premier tour à une majorité de 11 voix contre 8.
Les dames du Fémina ont quant à elles choisi un auteur inattendu, Marcus Malte, pour son roman “Le Garçon”, aux éditions Zulma. L’éveil à la vie d’un être qui ne parle pas et n’a pas de nom. “Ce roman est une météorite tombée dans les plates-bandes du monde littéraire” dira de lui Mona Ozouf, présidente du jury du prix Fémina. Un succès prometteur pour cette petite maison d’édition curieuse des littératures du monde entier, et déjà dstinguée en 2009 par le premier prix Renaudot poche, attribué à “Palestine”, d’Hubert Haddad.
Ghislaine Dunant remporte quant à elle le prix Fémina dans la catégorie essai, aux éditions Fayard, grâce à “Charlotte Delbo. La vie retrouvée”, ou l’autobiographie poignante de cette rescapée d’Auschwitz qui passa le reste de sa vie à témoigner.
En attendant la liste des cuvées finalistes à venir, les jurys des autres prix se réunissent encore ces jours-ci, afin de tirer le meilleur cru 2016.
Ce mercredi, jour des Défunts aura été un jour faste pour Ivan Jablonka, déjà récompensé par le prix littéraire du Monde le 7 septembre. Il reçoit le prix Médicis du roman français pour Laëtitia ou la fin des hommes (Seuil).
Ce jeudi, à 13h, suite des événements littéraires, fin de suspens: le jury du Goncourt a dévoilé son choix: Leila Slimani pour son roman Chanson douce (Grasset). Et le prix Renaudot 2016 est attribué à Yasmina Reza pour Babylone (Flammarion).
Le prix Interallié va à…Serge Joncour, pour Repose-toi sur moi (Flammarion).
Dans les semaines à venir, d’autres jurys sont appelés à faire leur choix, prendre le micro…Ou la plume.
LC

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: