Skip to content

Paris plages : sous haute protection solaire et en état d’urgence

imageimage
– Organiser Paris plages 2016 n’aura pas été un long fleuve tranquille cette année. Encore moins une simple formalité. Mais un chemin pavé d’une foule de formalités, de restrictions. Et même un sujet de polémique. La controverse a ajouté son grain de sable au climat ambiant déjà lourd, après les attentats meurtriers survenus à Paris et plus récemment à Nice. Fallait-il ou non que la mairie de Paris autorise la société Lafarge à déverser 3500 tonnes de sable pour l’opération Paris plages?

Selon les révélations du Monde, le cimentier aurait un arrangement avec Daech en Syrie afin de pouvoir y maintenir l’activité de l’un de ses sites. Pointée du doigt par le quotidien pour financement indirect de Daech, en 2013 et 2014, Lafarge allait défrayer la chronique sur les bancs du Conseil de Paris, une élue du front de gauche appelant jusqu’au boycott de cette société partenaire de la ville de Paris pour la 14e année…Pas de quoi bouleverser le calendrier local pour autant. Plus de patrouilles de police et d’agents de sécurité privés, de quoi rassurer les plus de 4 millions de vacanciers attendus cette édition, jusqu’au 4 septembre.
Entre prolongation de l’état d’urgence et indice UV élevé, protégez-vous! Et souriez, vous êtes filtrés!
LC

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *