Skip to content

To the discovery of secret Paris, part 7.

© LC© LC© LC© LC
Elle n’est jamais la même. Du soir au matin. Ni du matin au soir. Elle offre une scène privilégiée aux péniches et cargots. Elle sort rarement de son lit. Sa dernière fois remonte à 1910.

La Seine, dans sa portion comprise entre les quais de Montebello et de la Tournelle, est notre séquence découverte, cette semaine. Ou plutôt, redécouverte incessante. La Seine, et ses reflets aux couleurs plus vives à la tombée de la nuit. Plus fauve qu’une toile d’Albert Marquet, la Seine est jalousement gardée par des quais tour à tour habités, restaurateurs, ou véritables tapis de course pour runners esthètes.

Ouvrez grands vos yeux et appréciez, comme savent si bien le faire, les goélands et mouettes rieuses, ce calme avant la crue, tant annoncée…

LC

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: