Skip to content

Ai Weiwei fait son (Bon) marché

L’artiste chinois n’est pas venu les mains vides, au numéro 24 de la rue de Sèvres. Généreux, et doté d’un savoir-vivre visiblement hors norme, lorsqu’il est invité quelque part, il arrive chargé de présents volumineux.
Enfin plus exactement, mo-nu-men-taux. Inédite, c’est sa première exposition en France, de créations originales, du 16 janvier au 20 février.
Pas sûr qu’Aristide Boucicaut, le fondateur de ce grand magasin, arriverait à s’y retrouver aujourd’hui. Jugez plutôt sur pièces de taille : Ai Weiwei a réussi la double gageure de faire le voyage depuis Pékin -pas évident pour un artiste dissident- avec ses oeuvres monumentales, et de laisser passer (probablement sous le regard amadoué du vigile) à l’entrée, un dragon gigantesque. Mais pas seulement. Il est fortement déconseillé de tenter pareille expérience.

(retrouvez l’intégralité de l’article dans notre rubrique CULTURE)

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: