Skip to content

Auguste Rodin à cœur ouvert

imageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimage

Trois ans de rénovation des peintures murales, des boiseries et parquets, un ajout de plus de 200 œuvres aux 400 exposées auparavant, un nouvel éclairage discret variant selon la luminosité naturelle…Ce travail de noble facture dont le montant s’élève à 16 millions d’euros, a été financé par le ministère de la Culture à hauteur de 49%, et par le musée à 51%. L’hôtel Biron s’autofinance en effet depuis près d’un siècle. Depuis 1919, son droit de vendre des éditions originales de bronzes d’après moulages, limitées à douze par moule, lui assure des recettes conséquentes. À noter que l’an passé, ces ventes lui ont rapporté 18 millions d’euros, ce qui représente la moitié des recettes.

LC

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: