Skip to content

De la cité de la mode au jardin plantes: officielle…

imageimageimage

imageimageimageimageimageimageimageimageimageimage
A ces pépites venues de New York, Paris, Londres ou encore Bruxelles, toutes, sélectionnées par notre objectif photo, s’ajoute notre grand coup de cœur du jour. Soudain, ce n’est pas notre organe qui, “de battre s’est arrêté” comme dans l’un des meilleurs crus d’Audiard fils. Non, ce sont plutôt nos pas qui ont ralenti, et notre regard qui est resté figé devant cette œuvre, le temps d’une rencontre. Rare. (Photo ci-dessous)
image

A la galerie ASPN de Leipzig, l’honneur de le dévoiler pour la première fois dans un événement parisien: “c’est l’œuvre de Famed, deux artistes en fait, nés en 1974 et 1978 en Allemagne de l’Est, qui participent à la Fiac pour la première fois, et c’est très difficile de pouvoir exposer dans le cadre de cet événement, mais c’est capital d’en être…Famed est exposé ou a déjà exposé dans des festivals à Turin, Rotterdam, Berlin, le duo étant très connu en Allemagne. L’objectif est à présent d’accroître sa notoriété…”
Pourquoi ce coup de cœur? Pour le style épuré mais aussi pour le néon central qui rappelle de près ou de loin celui de Claude Lévêque, en 2008, qui nous exhortait à rêver avec un point d’exclamation. C’est chose faite, à la cité de la mode d’une galerie à la suivante, et cela devrait durer encore toute la semaine…Moins branchée mais plus bucolique, la visite se poursuit au Jardin des Plantes avec quelques jeunes pousses et autres graines d’artistes ayant germé dans la nuit entre les allées de magnolias et de cyprès. Parmi elles on citera un abri bus revisité signé Sean Raspet, ou encore la racine d’if version Haegue Yang à quelques pas de la galerie de l’évolution.
Entre les murs, des performances d’artistes investissent l’espace. L’officielle a démarré, laissons-nous surprendre.
LC
imageimage

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: