Skip to content

Des verriers au papier à lettres, Diptyque remonte le temps pour sa collection 34

Des flacons de verre craquelé que l’on imagine orner une console vintage, une table, des photophores artisanaux, des pots de parfum solide en métal, des cierges, un plumier et du papier à lettres…Il n’en faut pas davantage pour se retrouver au siècle dernier. Diptyque nous invite au voyage, comme chaque saison. Cette fois-ci, un parterre de privilégiés (dont nous étions) a découvert, en avant-première, les nouveaux codes de la collection mythique baptisée 34.
Un nouveau chapitre à écrire en respectant les valeurs transmises par les fondateurs de l’enseigne? Qu’à cela ne tienne, cette rentrée, les créateurs confrontent le passé et le présent, le temps d’une “e-expérience”, disent-ils. “Une expérience digitale au gré de laquelle chaque produit est présenté et raconté en quelques clics”. Mais comme en matière de séduction rien n’a encore détrôné, ni le charme d’un sillage parfumé ni celui d’une plume inspirée et délicate, la nouvelle édition de 34 remet au goût du jour les carnets de notes ou de croquis selon l’inspiration ainsi que l’art du pli postal donnant à réaliser soi-même ses enveloppes assorties au papier à lettres.

Côté senteurs, les parfumeurs ont pris la liberté d’élaborer trois nouvelles eaux de parfum de la collection 34, trois compositions en guise de destinations olfactives: Oponé (ancien port de Somalie étape de la route des épices) exhale des accents de safran, cumin, rose turque et bois de gaïac, Eau Mage laissant s’exprimer l’ambroxan, et Benjoin Bohème. Leur identité? Leurs accords, mais aussi leurs flacons signés Waltersperger, le dernier verrier semi-automatique de la glass vallée en Haute-Normandie.
Des flacons sans précédent, au verre craquelé sous l’effet du choc thermique : une fois soufflé à haute température, le verre est plongé dans l’eau glacée si bien qu’il se met à craqueler. Leur bouchon est lui aussi de noble facture, en malachite, ou en bris biscuits recyclés et transformés au contact de métaux précieux. Les photophores de verre sont eux aussi des pièces soufflées, roulées et parsemées de minuscules particules colorées.

Une façon peu commune, pour ne pas dire inimitable, de rester toujours hors du temps et des modes éphémères, collection après collection. En faisant rimer savoir-faire ancestral et mode de communication de ce temps.
LC
imageimageimageimageimage

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: