Skip to content

In the mood for…Broadway therapy

unnamed-8

 La pluie, le mercure en baisse, la grisaille, le retour des manteaux et des parapluies. C’est dans ce décor peu hospitalier que Paris s’apprête à accueillir le mois de mai. Pas nous ! Afin de fuir la morosité qui nous guette, un seul remède : filer au cinéma, du côté des salles pas si obscures que cela, en définitive.

Destination : Broadway.

Ambiance : Woody Allen, ou presque, car ce remède efficace contre le froid et le blues est  signé Peter Bogdanovich.

Synopsis : Isabella, dite Izzy, rencontre Arnold, un charmant metteur en scène new-yorkais, un brin volage.  La vie de la call-girl autoproclamée muse, bascule. À travers les souvenirs – plus ou moins farfelus – qu’elle confie à une journaliste, la jeune femme venue tenter sa chance à Hollywood, raconte comment ce « rendez-vous » lui a, tout à coup apporté la chance qui ne se refuse pas… Dans ce vaudeville américain ressuscitant Ernst Lubitsch au 21e siècle, les portes claquent, les masques tombent. Bref, celles et ceux  qui se trouvent mêlés de près ou de loin à cette délirante histoire voient leur existence totalement reconfigurée. Nul n’en sort indemne, ni l’épouse d’Arnold, Delta, ni le comédien Seth Gilbert, ni le dramaturge Joshua Fleet, pas même Jane, la psy d’Isabella…

Ordonnance culture: 93 minutes de détente, à s’accorder sans tarder.

LC

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: