Skip to content

The taste of… Directoire

170px-Lesincroyablesunnamed
Aux Merveilleux de Fred,

les pâtisseries sont aussi évocatrices que les fresques murales et le lustre, d’une époque : le Directoire, sous la première République.

D’un style : l’opulente extravagance.

D’un courant en vogue en ce temps-là (1795-1799) : les Merveilleuses et les Incroyables, mode au féminin pour les premières et au masculin pour les seconds, née en France en réaction à la sinistrose qu’avait répandue la Terreur.

Près de trois siècles et quatre Républiques plus tard, un pâtissier du Nord de la France, inspiré par la fantaisie d’alors, Frédéric Vaucamps, façonne ses douceurs qu’il baptisera au masculin, Les Mercveilleux de Fred.

Le Merveilleux est une pâtisserie aérienne, contrairement aux apparences… Légère comme les Précieux et Extravagants du Directoire. Meringues serties de crème fouettée, ces pâtisseries sont les fleurons du Nord de la France et des Flandres. Un peu tombés en désuétude, avec le temps et les modes gourmandes, les merveilleux ont regagné leurs lettres de noblesse grâce à Frédéric Vaucamps, qui adapte la recette à sa personnalité dès 1985. Après deux premières boutiques ouvertes à Lille, et une en Belgique, les Merveilleux s’installent à Paris dès 2008.

Cinq adresses font désormais le bonheur des gourmets de la capitale. Il n’est qu’à voir défiler, clients et simples badauds, bouche bée, langue pendante, devant la vitrine.  Stupéfiante, elle inspire aux uns l’envie. Aux autres, le goût de l’interdit…

LC

unnamed-2

Aux Merveilleux de Fred
7, rue de Tocqueville 75017 Paris
129 bis, rue Saint-Charles 75015 Paris

29, rue de l’Annonciation 75016 Paris

94 rue Saint-Dominique 75007 Paris

2, rue Monge 75005 Paris

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: